Untitled

5ème entraînement Â? 6 mars 2010. Décidément, il était écrit que la neige serait notre plus fidèle compagne dÂ?entraînement ! Alors que le dégel avait fait son Â?uvre durant la semaine précédente et que la veille encore, tous les chemins étaient dégagés, Bonhomme Hiver a lancé une ultime offensive durant la nuit ! Résultat, une bonne couche de poudreuse de 10 à 15 cm recouvre le village encore endormi à lÂ?heure de notre rendez-vous matinal. Telle une star américaine en tournée mondiale, Bernard se fait quelque peu attendre, la faute à des chaussures de marche momentanément introuvablesÂ? Mais cÂ?est bien au complet, avec Sirius en fidèle compagnon, que la camionnette du Vinâve sÂ?ébranle, direction Ster (à côté de Francorchamps) dÂ?où nous entamons à 6h21Â? notre marche. Nous contournons Ster, longeons Hockai, rejoignons le haut de Malchamp, et faisons une brève halte déjeuner en plein bois, vers 8h25Â? (km 10,5) avant de rejoindre Francorchamps et de nous engager dans une magnifique petite vallée. Nous y traversons une Â?cathédrale dÂ?épicéasÂ?, formée dÂ?arbres plus que centenaires atteignant pour certains plus de 40 m de hauteur ! Exceptionnel ! Plus loin, nous perdons quelques minutes pour traverser sans encombre une rivière dont aucun gué nÂ?est praticable, notamment en raison de la neige et du gel qui rendent précaire lÂ?équilibre sur des cailloux glissants. Mais rien nÂ?arrête les Gars-Lopets, et cÂ?est le pied sec que nous mettons le cap sur Chevrouheid, Ruy, Egbômont où nous marquons une petite pause (11h15Â? ; km 20,8) avant la montée vers le col de la Haute Levée. La neige est épaisse, le pas est sûr, le rythme soutenu, mais Â? les tendons trinquent !! Yves souffre quelque peu dÂ?une douleur persistante aux ischios, et nous décidons dÂ?un peu baisser le rythme plutôt que de lÂ?abandonner à son triste sort par ce froid polaire Â? DÂ?autant plus quÂ?il doit nous mener chez sa maman à Stavelot qui nous a préparé une revigorante soupe aux légumes suivie de pâtes aux brocolis qui, au terme de 31,1 km parcourus, nous rendent de précieuses forces. Nous repartons à 14h45Â? pour la dernière partie de notre périple qui doit nous ramener tout droit vers Ster en suivant le tracé de lÂ?ancienne voie ferrée, devenue RAVel depuis peu. Yves souffre toujours mais serre les dents ; le capitaine courage Gars Lopet nÂ?est pas du genre à renoncer pour si peu. Passé le circuit de Francorchamps, une surprise nous attend Â? Gilberte Fransolet nous surprend, armée de son appareil photo, un coup préparé avec Yves ! Nous profitons de son Â?il sûr et de son talent pour nous faire tirer le portrait selon différents angles, toujours à notre avantage bien sûr. Le résultat parle de lui-même et vous pouvez admirer nos faciès dÂ?éphèbes sur ce site, merci Gilberte ! CÂ?est peu avant 17h, au terme de 40,8 km dÂ?une ballade somptueuse, que nous rejoignons Ster et la camionnette dÂ?Yves. Tenant compte des divers arrêts, nous avons tout de même tenu une moyenne dÂ?environ 4,7 km/h. Pas mal malgré les conditions ! Mention spéciale à Sirius qui nous a accompagnés tout au long de la balade et qui, pour sa part, aura bien parcouru le double de nous !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Ecrivez les lettres montrées sur cette image.