Mardi 3 août, dernier entraînement.

Last but not least, le dernier mais non le moindre comme disent les anglophonesÂ? Pour cette dernière sortie préparatoire, nous avons décidé de nous placer dans les conditions du Jour J avec un départ à 7h de Solwaster. Nous prenons la direction de Parfondbois où Marc trépigne dÂ?impatience en nous attendant (il a le temps puisque cÂ?est Isabelle qui prépare ses tartines), puis de Charneux à travers bois. Vers 8h50 après un bon 8 Km, arrêt-surprise concocté par notre capitaine Yves chez Carine, une ancienne coéquipière qui a survécu à lÂ?Oxfam Trailer 2008 : petits pains au chocolat, croissants, brioches et café nous sont servis avec charme et générosité. A peine ¼h pour échanger nos impressions, puis nous redémarrons à travers bois Â? et même parfois hors sentier - vers la Gileppe que nous atteignons après un peu de Â?travers toutÂ?, au terme de +/- 11 kms supplémentaires. Nouvel arrêt ravitaillement dÂ?un tout petit 1/4h, puis nous décidons dÂ?embrayer la surmultipliée en direction de Hütte, la toute nouvelle montre Garmin de Bernard nous motivant à garder une allure flirtant parfois avec les 6 Â? 6,5km/h. Conséquence : nous rattrapons le petit retard concédé dans les bois pré-Gileppiens et arrivons même avec un poil (de la barbe dÂ?Yves) dÂ?avance sur le timing prévu au mobilhome Carabinien, avec un généreux 27km dans les jambes. Des jambes, nous passons au jambon, que nous retrouvons en abondance dans les délicieuses pâtes préparées avec amour, admiration et dévotion par Isabelle qui nous prouve ainsi quÂ?elle sait aussi préparer dÂ?autres choses que les tartines de Marc... Vu son succès, cette recette de pâtes est dÂ?ailleurs officiellement adoptée par lÂ?équipe pour le Jour J, mais pas le temps de vous la détailler car il est déjà 13h15 et nous repartons dÂ?un pas leste et lÂ?estomac lourd, à lÂ?assaut du barrage dÂ?Eupen sous un soleil retrouvé qui berce nos esprits engourdis par une digestion paisible, seulement troublée de façon irrégulière mais obstinée par des manifestations corporelles de type gazeux que nos corps expriment à lÂ?unissonÂ?Si le corps exulte, lÂ?esprit nÂ?est pas en reste, lui qui, selon une très sérieuse étude universitaire dont il ne nous appartient pas ici de remettre en cause le bien-fondé, produit chez lÂ?homme des pensées monothématiques toutes les 2 minutes, admirable régularité qui maintient nos sens en éveil. Ces considérations obsessionnelles nous font à peine remarquer notre mini-pause dans le ville basse dÂ?Eupen, et cÂ?est toujours frais et dispo que nous atteignons le hameau de Pierresse à 17h25Â? au terme de 46 kms, et avec même 5 minutes dÂ?avance sur le timing théorique Â? et sur notre ravitaillement Â? Pause café, tarte au riz, pâtes (il en reste !) et fruits secs, puis nous repartons à 18h10 pour nos 15 derniers Km, en traversant Hèvremont, le bas de Jehanster (où nous remettons dans le bon chemin un couple de marcheurs égarés), Royompré, puis en remontant la Hoëgne jusquÂ?à Solwaster. Il est 21 h35Â? au clocher de lÂ?église Â? qui par ailleurs ne comporte pas dÂ?horloge - quand nous arrivons à notre point de départ au terme de 61,5 Km parcourus. Fait remarquable, nous sommes encore relativement frais, sans gros pépins physiques à signaler, ce qui nous laisse à penser que notre préparation porte ses fruits. LÂ?occasion de tirer un grand coup de casquette à notre capitaine Yves qui nous a préparé à chaque fois de somptueuses balades au cÂ?ur de notre région que nous pensions pourtant connaître. Et de remercier aussi chaleureusement nos épouses pour leur soutien constant et leur aide logistique, ainsi que Mr Carabin Père qui met si généreusement son mobilhome à notre disposition lors de chaque pause. Allez plus que 25 fois dormir, et le grand jour sera arrivé : vivement que lÂ?on y soit !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Ecrivez les lettres montrées sur cette image.